Kinésithérapie respiratoire

La kinésithérapie respiratoire consiste en un ensemble de techniques permettant d’aider un patient, peu importe son âge, à améliorer ou rétablir une respiration fonctionnelle et à expectorer les sécrétions présentes dans les voies respiratoires.

Indications therapeutiques

Bronchiolite
Bronchite aigüe de l’adulte et de l’enfant
Bronchite chronique (BPCO)
Emphysème
Asthme

Qu’est-ce que la bronchiolite ?

La bronchiolite est une inflammation des bronchioles (petites bronches ) qui permettent à l’air de circuler dans les poumons.
Elle est souvent causée par le virus respiratoire syncytial (VRS)  et provoque encombrement pulmonaire et difficulté à respirer chez le jeune enfant .
Une consultation chez le pédiatre ou le médecin de famille en charge de l’enfant est indispensable afin de poser le diagnostic .

Symptômes et évolution :

La bronchiolite peut débuter par un simple rhume . Apparait ensuite une toux sèche devenant plus grasse, provoquant un encombrement pulmonaire et une gêne respiratoire importante. L’enfant peut présenter dans le même temps , une respiration sifflante, une fièvre modérée, une fatigue, voire un épuisement . La toux peut se prolonger pendant 2 à 3 semaines. 

Traitement :

La kinésithérapie respiratoire tient un rôle primordial dans l’accompagnement de l’enfant qui souffre de bronchiolite.

Après une osculation pulmonaire minutieuse, le kinésithérapeute commence par désencombrer les voies respiratoires supérieures de l’enfant grâce à des soins de nez réalisés au sérum physiologie.

Des manœuvres thoraciques et abdominales sont ensuite entreprises afin d’augmenter les flux inspiratoires et expiratoires et de faire remonter progressivement les secrétions dans l’arbre bronchique.

Dans certains cas, le kinésithérapeute aura recours à la toux provoquée afin de permettre à l’enfant d’évacuer les sécrétions.

Quelques conseils si votre enfants souffre de bronchiolite :

  • Aérer la chambre du bébé .
  • Ne pas échanger les biberons, tétines, …
  • Il est conseillé de porter un masque si les parents sont eux-mêmes enrhumés .
  • Ne pas fumer en présence de l’enfant ni l’emmener dans des endroits enfumés .
  • Coucher le bébé sur le dos et relever légèrement la tête du lit .
  • Donner à boire régulièrement .
  • Bien vérifier que le bébé s’alimente correctement et prenne bien ses biberons.
  • Nettoyer le nez avec du sérum physiologique .
  • Utiliser des mouchoirs jetables .
  • Ne pas le remettre à la crèche avant la fin de la symptomatologie .
  • Surveiller la respiration du bébé, sa température et l’absence de diarrhée .
 
 

Si l'état de santé de votre enfant le nécessite, un service de garde est assuré les weekends et jours fériés.